Alors que les températures étaient largement négatives la semaine dernière, le thermomètre flirte désormais avec les 20°C et le soleil de plus en plus présent rend ces journées encore plus agréables. Aucun doute, un air printanier souffle ces derniers jours et la végétation n’est pas en reste. C’est une véritable explosion de fleurs vernales, bien pressées d’enclencher leur cycle annuel avant que les feuillages des arbres ne viennent plonger les sous-bois dans la pénombre.

plantes vernales
Une explosion de plantes vernales

Parmi ces espèces précoces, on compte entre autres les crocus, les primevères, les jonquilles, les hépatiques, les tussilages et bien entendu les célèbres perce-neige. Plusieurs espèces à fleurs blanches sont parfois appelées perce-neige dans le langage commun. Il peut s’agir parfois de la rose de Noël (Helleborus niger), ou de la nivéole du printemps (Leucojum vernum), mais le « véritable » perce-neige est une Amaryllidaceae blanche qui répond au nom de « fleur du lait des neiges » (Galanthus nivalis).

Moly?

Le perce-neige serait-il le mystérieux moly (en gr. μῶλυ) de la mythologie grecque ? Serait-il cette plante magique (« herbe de vie ») qu’Hermès a donnée à Ulysse ?

Dans son Odyssée, Homère raconte le voyage de retour d’Ulysse et de ses compagnons après la guerre de Troie. Au cours de l’une de leurs nombreuses péripéties, ils arrivent sur l’île d’Eéa, où ils sont accueillis par Circé, que Homère qualifie de polyphàrmakos, c’est-à-dire qui maîtrise de nombreux remèdes, philtres, drogues et poisons. Cette déesse-magicienne les invite à des festivités au cours desquelles elle leur propose un breuvage empoisonné qui va les transformer en pourceaux. Mais Ulysse ne subira pas ce triste sort grâce à la plante (moly) qu’il a consommée, un précieux antidote contre ce sortilège. Il pourra ainsi sauver ses compagnons et reprendre son voyage de retour à Ithaque, où il est attendu par Pénélope et son métier à tisser…

Circé offrant la coupe à Ulysse -John William Waterhouse (1891) - Gallery Oldham
Circé offrant la coupe à Ulysse – John William Waterhouse (1891) Gallery Oldham, Oldham. Wiki Commons

Dans ce parcours initiatique, il s’agit vraisemblablement d’une allégorie du plaisir qui transforme l’homme en animal et moly représente la raison qui empêche Ulysse de se transformer en pourceau, c’est-à-dire en non-humain. La raison, mais aussi par extension, la sagesse et la philosophie, représentent ainsi pour les Grecs le don des Dieux (la bouée de sauvetage) pour ramener vers l’humanité ce qui dans l’homme glisse vers l’animalité et la dégradation.

Un des compagnons d'Ulysse transformé en pourceau - bronze gre Ve siècle av. J.-C. The Walters Art Museum, Baltimore
Un des compagnons d’Ulysse transformé en pourceau – bronze grec Ve siècle av. J.-C. The Walters Art Museum, Baltimore – Creative Commons

D’un point de vue plus prosaïque à quelle plante Homère fait-il référence ? Aucune certitude, bien que plusieurs plantes aient été proposées au fil du temps. Selon Théophraste il s’agissait de l’ail (Allium sativum), pour d’autres il s’agissait de l’intrigante mandragore (Mandragora officinarum) ou même d’un arroche (Atriplex halimus).

Perce-neige (Galanthus nivalis)
Perce-neige (Galanthus nivalis)

Le perce-neige est aussi une hypothèse très intéressante qui pourrait trouver son explication dans la phytochimie… En effet, la transformation en pourceau pourrait être une image pour une intoxication anticholinergique à l’atropine dont les symptômes incluent pertes de mémoire et hallucinations. Cette molécule est très présente dans certaines Solanaceae comme le datura (Datura stramonium) dont on attribuait l’usage aux sorcières et empoisonneuses. Or, le perce-neige produit des métabolites secondaires, en particulier la galanthamine, qui contrecarrent l’action des anticholinergiques, agissant donc comme un véritable antidote contre les effets du datura.

Ces propriétés de la galanthamine (galantamine) sont aujourd’hui utilisées avec un certain succès dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Encore une fois, moly pourrait aider l’homme à ne pas “s’oublier” et ainsi “rester humain” en conservant la mémoire de ce qu’il est.

Une histoire, un mythe ou juste une anecdote sur les perce-neige, acteurs en ce moment sous vos yeux d’une scène qui se rejoue chaque année au printemps depuis des milliers d’années…